30° couleur

Réalisé par Lucien Jean-Baptiste, Philippe Larue
Film français
Avec Lucien Jean-Baptiste, Edouard Montoute, Marie-Sohna Condé

L'histoire:

Patrick est un homme pressé. Historien réputé et présentateur télé, il doit passer 3 jours de congés avec sa jeune fille avec qui il ne sait vraiment pas parler. Mais voilà qu'un évènement imprévu survient: sa mère se meurt et le réclame à son chevet. Patrick va donc être obligé de revenir en Martinique, après 30 ans sans y être retourné. Il pense avoir oublié ce passé qu'il dissimule mais son ami Zamba, ainsi que toute la chaleur de l’île qui fête le carnaval, vont le lui rappeler...


Mon avis:

Un film très attachant, grâce à son univers très chaleureux: la Martinique. C'est vrai qu'on y voit un peu tous les clichés concernant les antillais: le sourire, la fête, le farniente, le gars qui prend l'accent pointu pour faire intellectuel, le sorcier vaudou, le tipunch, les disputes qui partent au quart de tour, etc...
La démarche fait penser à "Bienvenue chez les C'htis", avec en plus un héros qui se voit obligé de renouer avec ses racines. Rien de bien nouveau non plus.
Mais je sais pas... même si le choix des scénaristes de rester dans les stéréotypes est discutable, j'avoue que j'ai passé un tellement bon moment avec tous ces personnages très attachants (et colorés) que je ne peux pas leur jeter la pierre. Ça c'est sûr c'est un film qui donne le sourire, et on reconnait complètement le style d'humour de Lucien Jean-baptiste: Comme dans 'La première étoile', les pérégrinations comiques du héros ne sont là que pour l'aider à trouver sa voie et assumer ses actes: les scènes de tendresse ou dramatiques, où le héros se sent perdu, sont également présentes dans le film.
De plus, la réalisation est soignée tout en restant très classique, et surtout les acteurs sont formidables, notamment Edouard Montoute (qui a un rôle en or avec Zamba), les soeurs du héros et même les personnages qui ont peu de scènes (comme celui de la mère par exemple qui n'en a qu'une seule) sont impressionnant de justesse.
En conclusion je dirais... que ça m'a vraiment donné envie de retourner en Martinique, et si possible pendant le carnaval!


Ma note:


Bon film!



Aucun commentaire: