Les bêtes du sud sauvage

Réalisé par Benh Zeitlin
Film américain
Avec Quvenzhané Wallis, Dwight Henry

L'histoire:

Hushpuppy est une petite fille qui vit en compagnie de son père dans la bassine, un bayou sur les cotes de la Louisiane. Ce père qui s'affiche en rebelle et a décidé de vivre reclus loin de la société moderne. Mais le dérèglement climatique menace et suite à une tempête toute la région se retrouve inondée. Sans maison, les rescapés s'organisent sans savoir s'ils pourront survivre, d'autant plus que l'eau est partie pour rester, et que cette eau salée détruit tout. Hushpuppy, qui est rêveuse, a toujours eu des relations tendues avec son père, mais maintenant qu'elle sait que celui ci est atteint d'une maladie cardiaque, elle est prête à tout pour grandir et se montrer digne de lui.



Mon avis:

Je ne sais plus où j'ai lu que ce film était celui qui a le plus impressionné Obama cette année. C'est donc sur les conseils de Barack que j'ai décidé d'aller le voir...

C'est vrai que ce n'est pas un film comme les autres.
Un peu rebuté au début par l'aspect "rugueux" du film (caméra tremblante et gros plans sur les visages, personnages qui semblent sans arrêt sur le fil du rasoir, images d'animaux éventrés et pourris, de nourriture grouillante, etc...), j'ai finalement été emballé par l'histoire, en oubliant un petit peu le style 'film d'intellectuel' qui d'habitude m'énerve.
Je pense que les auteurs ont su garder le cap et ne pas se laisser emporter par le lyrisme et la poésie maniérée. Peut être à cause de l'opposition entre les crises existentielles des personnages et les évènements bien réels qui se produisent autour d'eux. Du coup je trouve qu'on apprécie mieux le travail des scénaristes pour inventer tout ce petit monde, la vie dans les bayous, avec les différents personnages et les situations de catastrophe écologique (bon avec les aurochs ressuscités des glaces ils y sont quand même allés un peu fort).
Le jeu des acteurs, surtout de la petite fille et de son père, est aussi très impressionnant, avec peut être pas mal d'improvisation.

Ma note:



Bon film!


Aucun commentaire: