La religieuse

Réalisé par Guillaume Nicloux
Film franco-belgo-allemand
Avec Pauline Etienne, Isabelle Huppert, Louise Bourgoin...

L'histoire:

1760. Cadette des 3 filles d'une famille bourgeoise, Suzanne est envoyée au couvent. Ses parents n'ont plus assez d'argent pour lui offrir une dot et souhaitent donc ainsi se débarrasser d'elle, d'autant plus que sa mère lui a confié en secret qu'elle était le fruit d'un ébat extra conjugal. Mais Suzanne ne se plait pas dans cette vie et fait tout pour faire entendre sa voix et retrouver la liberté. Elle trouvera sur son chemin 3 mères supérieures qui lui donneront les images d'un monde religieux à la dérive: la première, désespérée de ne pouvoir aider la jeune fille, perd la foi et se suicide. La deuxième, sévère et autoritaire, tentera de la briser en lui faisant subir mille sévices. La troisième, bienfaisante,  éprouve pour Suzanne des élans que la morale réprouve. Elle ne trouvera son salut que dans ces mémoires qu'elle écrit en secret et qu'elle a transmis à un avocat prêt à l'aider...



Mon avis:

Une très belle histoire que celle ci. Issue d'un roman de Diderot, on se demande comment celui ci n'a pas été mis en image plus tôt. J'imagine que le réalisateur a du se passionner pour ce livre iconoclaste et scandaleux pour l'époque, où une jeune fille déterminée se trouve confrontée à une famille hypocrite, une mère supérieure sadique et une autre aux tendances lesbiennes. La réalisation est donc passionnée et inspirée, évitant par exemple de filmer des paysages pour évoquer l'enfermement de la jeune prisonnière que l'on ne quitte pas un instant.
Les actrices sont toutes géniales, et savent donner de la profondeur aux personnages. La jeune Pauline Etienne tout d'abord (bien qu'un peu larmoyante), mais aussi les 3 autres grands rôles, chacun mené par une actrice de talent (Françoise Lebrun, Isabelle Huppert, Louise Bourgoin).
Moi le film m'a pris et ne m'a pas lâché, et pourtant ça n'a pas du être facile de donner de la fraîcheur à un texte qui date de 1780.

Ma note:



Bon film!



Aucun commentaire: