Le dernier pub avant la fin du monde

Réalisé par Edgar Wright
Film britannique
Avec Simon Pegg, Nick Frost, Paddy Considine, Martin Freeman, Eddie Marsan

L'histoire:

En 1990, 5 jeunes copains plein d'avenir décident de se faire une dernière beuverie avant de quitter leur ville natale: le tour classique des 12 pubs de la ville. Mais suite aux turpitudes de la nuit, ils ne peuvent mettre fin à leur tournée, qui devait se terminer par le bien nommé pub 'World's end'. 20 ans après chacun a fait sa vie, mais Gary King le petit chef, continue à vivre dans le passé et décide de réunir la bande afin de reprendre et terminer la soirée qu'il considère comme la plus importante de toute sa vie. Une fois sur place, les rapports sont difficiles entre les anciens potes qui ont tous plus ou moins évolué. D'autant plus que leur ville natale semble avoir pas mal changée, et peut être plus qu'ils ne le pensent: ils s’aperçoivent que tous les habitants ou presque ne sont peut être pas humains, et légèrement hostiles.



Mon avis:

Bof... Une raison de plus de ne pas aimer la bière.
Tout d'abord l'idée des extraterrestres robot à sang bleu (et pas très solides) on y croit pas du tout. Bon d'un autre côté c'est une comédie donc c'est pas fait pour être cru, mais quand on voit les soucis que se sont donnés les scénaristes pour trouver une logique à tout ça, avec l'idée du réseau et des faux gentils aliens venus améliorer la race humaine, et puis que tout ça est rendu si peu crédible par plein d'incohérence, ben ça enlève tout intérêt au film. Dans le même genre, je préfère 'Voisins du 3ème type', ou même la soupe aux choux, ou encore le gendarme et les extraterrestres (d'ailleurs le film copie pas mal d'idées du film avec De Funès).
Après j'avoue que ça m'a pas vraiment fait rire, je me suis limite ennuyé avec les successions de bagarres - très bien filmées cela dit - mais qui se répètent. et bon je ne sais pas pourquoi je n'ai pas vraiment adhéré.
J'ai quand même quelques point positifs, avec le personnage brillamment interprété par Simon Pegg, éternel loser shooté à l'adrénaline et horriblement désespéré, et puis aussi quelques répliques et tournures de phrase bien trouvées.


Ma note:




Bon film!



Aucun commentaire: