Jacky au royaume des filles

Réalisé par Riad Sattouf
Film français
Avec Vincent Lacoste, Charlotte Gainsbourg, Didier Bourdon, Anémone, Valérie Bonneton...


L'histoire:

Dans le royaume totalitaire de Bubune, ce n'est pas les hommes qui font la loi mais les femmes. Pendant qu'elles mènent l'armée et le pays, les hommes eux sont soumis et restent au foyer. La générale Bubune mène le pays d'une main de fer, en compagnie de sa fille la colonelle, et décide de lui trouver un couillon lors d'un grand bal qui aura lieu au palais. Jacky, qui comme tous les jeunes garçons de son age est amoureux de la colonelle, n'a qu'un rêve: aller au bal est se faire mettre en laisse. Mais voilà que sa vieille mère meurt et le laisse sans le sou. Il est récupéré par sa tante, son couillon et ses méchants cousins, qui le traitent comme leur souffre douleur, alors que eux ont réussi à se procurer une invitation au bal. Désespéré, Jacky s'enfuit en oubliant ses rêves. Il est récupéré par Juli, un ancien ami de son père qui veut s'évader du pays (déguisé en femme) et aller en un endroit où les hommes sont libres. Jacky est prêt à le suivre, mais les circonstances vont en décider autrement...





Mon avis:

Au bout de quelques minutes, on s'habitue à vivre dans le monde bizarre qu'a inventé Sattouf, où les rôles des femmes et des hommes sont inversés, et on se laisse aller à suivre cette histoire finalement bien racontée. L'univers qui nous est présenté ici est tellement fantaisiste qu'on se croirait dans une de ces bédés où tout est permis. C'est peut être parce que justement le film s'inspire d'une des bédés de celui qui officiait entre autre dans Charlie Hebdo. Il ose ici beaucoup d'originalité, et au final il ne tombe pas dans les pièges, l'intrigue est bien menée et on oublie même les revendications politiques du sujet.
En fait ça fait plus penser à un genre de conte avec Jacky en Cendrillon moderne qui avec l'aide de son parrain (en guise de marraine) revêt des habits magiques qui lui permettent d'aller au bal déguisé en princesse, déguisement qui disparaît une fois minuit sonné...

Même si le film n'est pas aussi drôle que les Beaux gosses qui était plus dans la caricature, moi j'ai trouvé ce choix couillu, réussi, et finalement... divertissant!

Ma note:



Bon film!


Aucun commentaire: