Interstellar

Réalisé par Christopher Nolan
Film américain
Avec Matthew McConaughey, Anne Hathaway, Michael Caine, John Lithgow, Jessica Chastain, Casey Affleck

L'histoire:

Dans un futur (pas si éloigné que ça), les terriens ont abandonné l'exploration de l'espace pour se recentrer sur la préservation de la Terre, qui meurt à petit feu. Cooper, jadis pilote de navette spatiale, s'est reconverti en agriculteur mais les tempêtes de sable détruisent toutes les récoltes une par une... Sa femme décédée, il est seul avec son beau père pour élever son fils aîné Tom, et la petite dernière Murphy. Celle ci est persuadée qu'il y a un fantôme dans sa chambre et que celui ci lui a laissé un message en morse, message qui s'avère être des coordonnées GPS, pas très loin d'ici. Cooper et sa fille décident de s'y rendre et tombent sur une base cachée de la NASA. Le professeur Brand et sa fille tentent alors de convaincre Cooper de les suivre dans une dernière mission: un VER (passage à travers l'espace-temps) est apparu à coté de Saturne et à travers celui ci apparaît une autre galaxie avec peut être des planètes habitables. Le but serait alors d'y envoyer une nouvelle mission pour repérer la bonne planète, et, si le prof Brand découvre le moyen de construire de grands vaisseaux capables de vaincre la pesanteur et emmener tout le monde(sig!) d'y aller. Et à partir de là ça se complique mais je vais pas tout raconter...



Mon avis:

Une note pleine de clémence pour ce film qui est bien réalisé, et avec plein d'acteurs que j'aime bien, mais bon...
A certains moments on entend tellement les orgues (sur la bande son) qu'on se croirait dans une église, et pour cause car le film est une longue succession de moments pleins de gravité, de drames, de rebondissements. On ne s'embête pas vraiment c'est vrai, mais...
Au final certaines idées font un peu ridicule, mais c'est toujours le cas quand des cinéastes veulent se la jouer scientifique en interprétants des théories de façon pseudo-sérieuse. Ici ce serait la relativité rien que ça!
Comme je l'ai dit la tendance à faire de belles images pleines de tension avec une musique d'église derrière finit par lasser au bout d'un moment, d'autant plus que quand on y réfléchit le scénario est bourré d'idées un leu lourdes. Mais bon, ça se laisse regarder jusqu'à la fin et puis... il parait que la pesanteur est la seule chose qui peut traverser l'espace temps!

Ma note:




Bon film!

Aucun commentaire: