Vice versa

Réalisé par Pete Docter
Film américain

L'histoire:

Riley, 11 ans, est une petite fille comme toutes les autres: elle a des parents sympas, des amis, elle fait du hockey. Sauf que, à l'intérieur de Riley, 5 petits avatars dirigent ses réactions face au monde extérieur: Joie, Tristesse, Peur, Colère et Dégoût. Mais quand toute la famille déménage à San Francisco, ça se bouscule dans la tête de Riley. Tristesse touche accidentellement à tous les souvenirs et les rend tristes, et pour pouvoir les récupérer, Joie et Tristesse sont envoyés accidentellement dans le monde de la mémoire, laissant seuls au commandes les 3 autres. Arriveront elles à réintégrer le quartier de contrôle avant que la vie de la petite fille ne soit fichue?



Mon avis:

Au début, on se demande si le film va pouvoir tenir jusqu'au bout, avec cette histoire si banale d'une petite fille qui change de vie en suivant ses parents. D'autant plus que le 'principe' est simple: chaque émotion que ressent la petite fille survient à la suite de la prise de commande d'un de ses 5 avatars émotionnels. Bin en fin de compte, avec surtout de la poésie et de l'inventivité, on retrouve bien tout ce qui doit faire la personnalité d'une personne, mais transposé dans un monde imaginaire, et au bon endroit: l'imagination, le rêve, le subconscient, l'abstraction, l'oubli, etc... Tout est là, et on se surprend à se dire 'ah oui c'est vrai ça doit être comme ça'. Et alors tout semble évident, logique.
Et c'est très bien imaginé, et très bien fait... à se demander si ça ne se passe pas aussi comme ça dans la réalité!

Ma note:




Bon film!


Aucun commentaire: