La saison des femmes

De Leena Yadav
Film indien
Avec Tannishtha Chatterjee, Radhika Apte, Surveen Chawla


L'histoire:

Un village perdu au fin fond de l'Inde. Rani, veuve, a enfin réuni l'argent pour trouver une épouse de 15 ans pour son jeunes fils Gulab. Mais les choses ne se passent pas comme elle l'espérait: la jeune promise, Janaki, a dû avoir les cheveux coupés et est la risée du village. De plus Gulab se sentant humilié, commence à engloutir tout l'argent de la famille chez les prostituées et rentre saoul à la maison. La meilleure amie de Rani, Lajjo, n'a jamais eu d'enfant et se croit stérile, ce qui lui amène le courroux de son mari qui la bat sans vergogne. A côté du village, la tente du cabaret a été levée et Bijli, la danseuse, est une amie de longue date de Rani. Elle semble libérée mais n'en est pas moins une prostituée. Toutes ces femmes tentent de se serrer les coudes mais la vie reste dure...




Mon avis:

Voilà un film qui ne donne pas une très bonne image des hommes indiens. Pendant presque 2 heures ils ne font que tromper leurs femmes, les battre, les voler et se moquer d'elles, et elles ne sont bonne qu'à obéir et à accepter d'être le réceptacle de toutes les frustrations masculines.
On voit donc souffrir les femmes dés le début du film en se demandant comment cela va finir. On partage leurs malheurs mais aussi leurs doutes, partagées entre le désir de liberté et celui de se conformer au moule de la tradition sur lequel elles ont été forgées.
Le film évoque avec justesse beaucoup des aspects de la vie des femmes, en partageant le destin de personnalités bien marquées et différentes, par tellement de détails que je ne sais lequel évoquer en particulier. Il y a de l'humour, de la tragédie, de la violence, et une conclusion un peu amère mais salvatrice: la libération des femmes indiennes ne semble pouvoir se réaliser que si celles ci quittent la vie rurale et rejoignent la modernité de la ville.
Un film féministe, à mon avis les femmes indiennes en ont bien besoin...


Ma note:



Bon film!

Aucun commentaire: